Guillaume Morana

January 21, 2016

 

En 1960, Guillaume Morana crée la première compagnie permanente professionnelle de Nice :

« Les Vaguants ».

Il réalise les mises en scène, les décors et les costumes de plus de 50 spectacles. (Ionesco, Beckett, Claudel, Shakespeare, Vitrac, Pirandello, Vian, Strindberg, Sartre, Camus…)

 

1965 : Représente le Sud-Est à la « Biennale de Paris »

avec « Les Bâtisseurs d’Empire » de Boris Vian.                                                              

Parallèlement, il crée le « Club Antonin Artaud », dont la mission était de commenter les œuvres présentées par la compagnie, d’organiser des débats, réfléchir sur l’impact de la création sur la société, analyse des spectacles, débats, expositions…

Ouvre une école de théâtre avec cours de yoga, danse, histoire du théâtre, diction, expression corporelle, improvisation.

 

1968 : A Nice, il transforme un cinéma de quartier (Le Ruly, rue de France) en salle de théâtre et le baptise « Théâtre 06 ». Sa compagnie occupe les lieux avec une programmation permanente (théâtre, festivals, animations et cinéma d’Art et d’Essai).

Participe au « Festival International du Jeune Théâtre » de Liège, deux années consécutives avec deux créations :

« Avis de Recherche » de T. Rozewicz

et « Jean » de U. Torrigiani.

 

1972 : Bruxelles : crée «Euryale Films», une maison de production cinématographique, écrit une série de scénarios avec Yann de l’Ecotais, sur la Communauté Européenne.

1977 : En collaboration avec la ville de Nice, conçoit et fait construire un chapiteau

de 400 places et un camion-cabine de cinéma, installé aux Moulins.

 

1989 : Mise en scène et décors de « Léa ou la belle époque » de Raoul Mille

à Nice-Acropolis.

Pour Radio-France : Adaptation et mise en onde de « l’Avenue des Diables Bleus » de Louis Nucéra.

 

1980 : À la demande de Jérôme Savary pour le « Nouveau Théâtre Populaire de la Méditerranée »,

étudie le concept d’un chapiteau itinérant de 200 places destiné à pallier le manque de salles de cinéma dans la région Languedoc - Roussillon, et conçoit la structure en tenant compte du confort des spectateurs et de la qualité de la projection.

Par ailleurs, toujours à la demande de Jérôme Savary, réalise les plans d’un chapiteau de théâtre modulable de 400 à 1500 places, étudié en fonction des exigences de qualités techniques nécessaires à la présentation de spectacles avec les exigences d’un plateau traditionnel.

de 1984 à 1989 : Crée et anime une école de théâtre à Tornac (Gard).

 

1986 : Conseiller artistique d'une série dramatique de 15 épisodes : « Fat’s Blues »,

pour FR3 - national.

 

1988 : Co-scénariste du « Loufiat », une série de 7 fois 52 minutes pour FR3 - national.

 

2010 : Donne des cours de théâtre dans deux écoles et trois collèges niçois, met

en scène cinq pièces dont deux ont été représentées.

Please reload