NANA

La Compagnie de théâtre S. Bosq a réadapté au théâtre : une partie de l’histoire d’Anna Coupeau, dite « Nana », d’après le 9ème roman naturaliste de la série des Rougon-Macquart écrit par l’auteur Emile Zola, et de son adaptation au théâtre, en 1881, par l’auteur dramaturge William Busnach.

 Une femme parmi les milliers à Paris en 1867, porte en elle la marque de son hérédité et de son milieu social. Elle se prostitue bien décidée à échapper à son lourd passé.

 Un de ses amants lui permet d’occuper un meublé en compagnie de Zoé, sa femme de chambre et confidente. Puis, elle est engagée comme actrice et obtient un rôle principal au Théâtre des Variétés.

 Sans voix, ni talent, ses charmes affolent toutefois le Tout-Paris, notamment les hommes fortunés : le banquier Steiner qui devient stupide lorsqu’il se toque d’une femme ; le Comte Muffat qu’elle va conduire à la ruine et au déshonneur. Seul, l’ambitieux et calculateur, Paul Daguenet, l’« amant de cœur » qu’elle entretient, lui échappera.

 « Nana » ou « la mouche d’or » détruit les hommes riches rien qu’en se posant sur eux : « un dédain naturel de l’homme qui payait, un continuel caprice de mangeuse et de gâcheuse, fière de la ruine de ses amants » ; « une marquise des hauts trottoirs », ou « une cocotte de haute volée ».